La Cité des Anges est à feux et à sang. A vous de choisir votre camp! Bon jeu!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Centre Commercial Beverly Center

Aller en bas 
AuteurMessage
Iron M.J
Dieu sur Terre
Dieu sur Terre
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2008
Localisation : L.A.

MessageSujet: Centre Commercial Beverly Center   Lun 29 Juin - 14:30



Coincé entre Beverly Hills et Hollywood,
ce complexe commercial hors du commun regorge de boutiques luxueuses
où le superflue se dispute la vedette à l'exubérant.
Haut lieu de l'économie capitaliste,
il fallait bien ça pour tous les shopaholics que peuvent compter les quartiers huppés de la ville.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

C'était le pseudo rush d'une journée en semaine... La température était encore presque à son Zénith, et nombreux étaient ceux qui cherchaient un peu de fraîcheur dans les allées emboutiquées du Centre.

Certes, rien à voir avec un week-end, ou encore moins une période de soldes, mais largement de quoi faire quelques affaires pour les commerçants. Après une journée déjà bien avancée, les organismes des employés étaient déjà un rien éprouvés. Et le service de sécurité ne faisait sûrement pas exception.
Todd Brenher, responsable du PC sécu, faisait le tour des coursives, ces couloirs techniques qui serpentent à travers les arrières boutiques. Armés de son talkie, il suivait les différents messages de services de ses subordonnés. Il soupira une énième fois en entendant qu'une riche cleptomane notoire de Westwood venait de faire son entrée à la porte Nord.

Pressant le pas, il obliqua dans un des corridors qui débouchaient dans la galerie marchande, tout en lançant un message.

- Matt, tu lui colles au train, j'arrive!
- Ok.

Comme un automate pressé, il passa sa carte magnétique pour déverrouiller le sésame lui permettant de rejoindre le Mall.
Instantanément au contact des clients, son expression s'adoucit pour prendre un air plus aimable, accordant ça et là quelques sourires discrets et mécaniques à certaines têtes reconnues, voir connues.

Efficacement et pourtant très discrètement, il se frayait un chemin vers la fameuse entrée nord. Un de ses hommes lui fit un signe vers un des escalators. Son regard suivit le mouvement et il aperçut la cliente indésirable, talonnée par son employé. Son expression s'assombrit un court instant. Todd sortit alors son portable pour appeler le mari de la dame et s'assurer de l'accord, qui était pourtant tacite, au niveau du crédit accordé.
Ce qui était un jeu pour madame devenait en fait une partie totalement truquée avec grands soins, dont les frais, dans tous les sens du terme, étaient assumés ensuite. Jeu de dupe en somme.
Alors que son portable cherchait son futur interlocuteur, le chef de la sécurité s'engagea sur l'escalier mécanique.

- Maître Wyler, je vous prie... L'homme dirigeait de main de maître (sic!) un gros cabinet d'avocats de la ville.... Monsieur Brenher... Merci.

Le regard du professionnel fut alors attiré par un individu qui semblait plutôt nerveux armé d'un sac de sport un rien volumineux pour l'endroit. Todd fronça les sourcils, tout en faisant signe à son sbire de suivre Madame Wyler. A lui de noter scrupuleusement ce que cette brave femme tentait de dérober...
Toujours à observer son intrus, son interlocuteur qui avait déjà compris le but de l'appel, répondit. Après un blanc, dû à son attention, il lança.

- Très bien, Monsieur. Je vous rappelle dans quelques minutes.

Crédit illimité ou presque, comme d'habitude!

Sans quitter des yeux l'individu qu'il suivait à présent, il lança dans son Talkie, après avoir rangé son téléphone machinalement.

- Brenher à PC, vous avez remarqué le type en veste rouge qui porte un gros sac de sport?

Pour toute réponse, il eut un grésillement peu avenant. Son regard plongea vers l'appareil qui semblait en état de marche, il l'éteignit avant de réessayer.
- Brenher à PC, répondez.

Toujours rien. L'homme reprit alors sa filature d'un pas décidé aussi sec. Une poignée de secondes passèrent avant qu'une voix fasse écho.
- Chef, j'ai vu un gars avec un sac de sport y'a pas cinq minutes, mais il portait une veste en Jeans.

Le regard de Todd balaya l'assistance. Rien d'anormal à priori. Mais il revint vite vers sa proie qui justement semblait filer droit vers le point de contrôle. Il arqua un sourcil aussi soucieux qu'intrigué tout en pressant franchement le pas.

Le visiteur suspect arriva avant lui devant la porte sécurisée qui resta interdite à l'intrus, ce qui arracha presque un petit sourire de victoire à Todd. Sourire qu'il ravala bien vite en voyant l'homme dégainer une carte identique à la sienne.

- Je peux vous aider Monsieur? Fit-il d'une voix assurée en arrivant à son niveau.

Il ne put retenir une expression surprise en voyant la porte capituler après que son client ait engagé le badge magnétique dans le lecteur.

- Qui êtes-vous? Fit-il sur un ton peu aimable qu'on lui connaissait rarement.

Il n'eut pas le temps de poursuivre qu'il sentit ce qui devait être le canon d'une arme se coincer sans ménagement entre deux de ses côtes, lui arrachant une grimace douloureuse.

- Entrez là-dedans !

Les trois hommes disparurent alors de la galerie marchande, sans avoir éveillé plus que ça l’attention de quiconque.
A peine deux minutes plus tard, les alarmes incendie du Centre commercial commencèrent à résonner. Tandis que toutes les portes coupe-feu commençaient à descendre. En théorie selon la procédure d’urgence, le personnel avait moins de trois minutes pour évacuer tout le monde.

Pendant ce temps, bien entendu, tous les services d'urgence recevaient un message de ce qui était encore qu'un simple incident...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://L.A.
Iron M.J
Dieu sur Terre
Dieu sur Terre
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2008
Localisation : L.A.

MessageSujet: Re: Centre Commercial Beverly Center   Mer 15 Juil - 11:38

Posés à des endroits stratégiques, une demi-douzaine de snipers sortirent quasi instantanément de leur cachette quelques automatiques de petit calibre. Et là, comme à l'entrainement, ils mirent en joue au hasard des personnes dans la foule visant pour blesser plus que tuer. Ils faisaient mouche pratiquement à chaque fois.

Si l'agitation était déjà grande, les premiers coups de feux déclenchèrent une panique désordonnée. Tout le monde cherchait une sortie ou une cachette au plus vite sans faire attention à quoi ou qui que ce soit. Le personnel du centre commercial était bien entendu plus que débordé, et tous les exercices d'évacuation faits ne ressemblaient à rien de ce qui se passait actuellement.

Tout logiquement, cette agitation grandissante fit qu'une nouvelle vague d'alertes fut lancée auprès des autorités. Le standard du 911 était déjà plus que saturé.

Les blessées se contaient par dizaines à présent, et l'affluence sur les trottoirs à l'extérieur était grande. Les premières patrouilles à proximité arrivaient sur les lieux et auraient fort à faire pour démêler ce chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://L.A.
Balthazar Hoffman
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: Centre Commercial Beverly Center   Jeu 30 Juil - 13:30

Balthazar dans le fourgon en partance pour LAX, s'était mis au courant de la situation, du moins ce que l'on savait. Mais alors qu'il commençait à réfléchir quant à comment gérer la population que contient habituellement un aéroport, la radio grésilla l'annonce de l'opérateur quant à l'incident du centre commercial. Le véhicule de Balthazar venait de se faire ré affecter au centre commercial pour évacuer en premier lieu le périmètre avec les patrouilles présentes. le SWAT fut content de sa forme physique, car frais et disposé il était. ce qui le heurta néanmoins, fut ces deux incidents quasi-simultanés dans la même ville. L'aéroport, puis maintenant le Centre commercial. Le soucis pourtant était similaire: gérer une grande foule. Soit, un complexe aérien civil était une énorme tâche, d'autant que le trafique devrait, comme se faire se peut, être le moins perturbé possible, et un centre commercial non; reste qu'une foule était un danger, et pas n'importe lequel. Mouvement de masse dû à une panique pouvait entraîner une mort par piétinement ou asphyxie.

**Bon, on se concentre mon vieux**

Lançant un regard à ses voisins, il n'espérait qu'une chose: de la réactivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Centre Commercial Beverly Center   Sam 5 Sep - 13:31

**Fichue musique...**

Walter marchait à pas lents dans un grand magasin. Grand...sacré euphémisme. Au pays du "toujours plus", de "l'hypertrophie de la consommation galopante", cette galerie marchande était insupportable d'oppulence et d'orgueil.

**Voilà donc la gloire de l'Amérique...démocratie et Coca-Cola.**

Ce qui lui fit aussitôt penser qu'il en avait plus, et il se dirigea vers le rayon approprié. Ce n'était pas du tout son truc, la foule, les magasins, la musique d'ascenceur censée pousser à l'achat qui lui filait la migraine. Mais, quand on a plus rien à bouffer et que les supérettes sont hors de prix, on s'assied sur ses principes et on rejoint la piétaille.

<<Pardon madame, le rayon des conserves, c'est où?

Et l'adorable vieille dame de lui répondre, après l'avoir jaugé de haut en bas. Ce qu'ils sont parano ces petits vieux! Il n'avait rien de dangereux sur lui, à part un cran d'arrêt dans une poche secrète. Pas de flingue pour faire les courses, non mais et puis quoi encore, pourquoi pas un bazooka? Lorsqu'il plaça les quelques boîtes de raviolis dans son panier en plastique, il se repassa mentalement la liste:

-De la bouffe, en boîte, rapide à préparer
-Quelques légumes frais, genre salade ou tomates, pour les vitamines
-Du whisky, pour faire descendre tout ça
-Une paire de lunettes noires (fallait pas se laisser coller un pain, enfin on revient pas dessus...)
-Du dentifrice


Les derniers évênements avaient donné à Walter motif à réfléchir. Tout était encore un peu emmêlé dans sa tête, mais il n'avait qu'à toucher sa joue gauche pour sentir que tout ce qui s'était passé était parfaitement vrai. Douloureux mais invisible, juste un peu enflé...sacrée poigne la gamine...

-Et du désinfectant.

Ses courses finies, il se dirigea vers la sortie du magasin, puis traversa le Mall d'une allure tout ce qu'il y a de plus normale. Mr Normal fait ses courses normales dans un centre commercial normal pendant une journée normale. Il ne faisait pas vraiment attention au monde, juste aux vigiles et gardiens -l'incident de la mairie restait dans les mémoires- et lorsque le premier coup de feu retentit, il écarquilla les yeux, persuadé d'avoir fait une c... une bêtise. Puis il vit un homme en survêtement s'effondrer en se tenant la jambe. Un bout de sol éclata devant ses pieds, ce qui manqua lui faire perdre l'équilibre. Il leva les yeux et intercepta très brièvement le tireur du regard. Il portait déjà sa main à son flanc lorsqu'il se rappela être désarmé. Aussitôt un flot d'adrénaline gicla dans ses veines, et il se jeta vers le premier abri venu, alors que l'endroit où il se tenait était percé de plusieurs balles. Tout ça n'avait pas duré plus de trois secondes.

-Merde. Merde, merde! crissa-t-il entre ses dents.

-Ah oui, et un putain de flingue

Il vit mentalement l'enseigne Ammu-Nation, comme dans le jeu vidéo qu'il aimait bien. Un plan d'une extrême simplicité se forma dans son esprit; il commença à ramper vers l'entrée Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Centre Commercial Beverly Center   

Revenir en haut Aller en bas
 
Centre Commercial Beverly Center
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boutique KIKO - Centre Commercial Saint-Orens (31)
» J'ai emmené mon père au centre commercial
» Le centre commercial des Larris
» Le centre Commercial LES LARRIS
» Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.A. Rescue :: Los Angeles :: Commerces, bars, restos...-
Sauter vers: