La Cité des Anges est à feux et à sang. A vous de choisir votre camp! Bon jeu!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Los Angeles City Hall

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mer 15 Oct - 18:01

Sam leva les yeux au ciel en entendant son collègue. C'était toujours la même ritournelle sous prétexte qu'elle était une femme. Déjà avec "son" Jack, c'était la même chose. Pénible! C'est pas comme si elle était toute seule en plus, ça grouillait de flics!
Sans parler qu'ici présent, elle était sans doute la plus gradée ou presque. Bref.

Elle se laissa rattraper, et dit.

- Tu sais que j'arrive à nouer mes lacets toute seule le matin maintenant?

Elle lui lança un regard amusé, et continua avec son garde du corps, donc.
Au coin suivant, ils tournèrent une nouvelle fois pour se retrouver dans une ruelle typique. Les bennes à ordure se disputaient la place à des tas de vieux cartons, vestige de demeure précaire sans doute. Quelques chats errants décampaient comme des fusées devant tant de remue-ménage.

Sam se retourna un court instant pour voir leur escorte. Trois collègues en uniformes avaient suivi. Bien. Elle vérifia l'intérieur de la benne qu'elle était en train de dépasser et avisa le haut du bâtiment qu'on leur avait signalé.
Elle n'eut le temps de rien voir vraiment qu'elle se sentit happée vers l'arrière. Le froid du métal sur sa joue lui arracha un frisson qui lui traversa l'échine. Elle pesta contre elle-même. Bon sang, elle s'était faite avoir comme un bleu!

La voix du mec était trop calme pour la situation. Rien qui vaille. Elle s'exécuta, posant son glock sur le bord de la benne mais de manière précaire, de façon à ce qu'il tombe à l'intérieur. Hors de question d'armer d'avantage notre illuminé.

Elle leva un peu les mains en signe d'excuse ou de bonne volonté...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mer 15 Oct - 20:27

-T'as pas l'air méchante, je vais pas t'embêter longtemps. Ecoute bien ce que je vais dire, je n'aime pas me répéter. Il parlait toujours du même ton égal. Tu vas prendre ta radio douuuucement, et même plus doucement que ça, et tu vas dire de façon très naturelle que tu as découvert deux vitres opposées d'immeuble brisées, et que le tireur a du passer par là. Tu vas dire ensuite que tu entres par l'entrée de service et qu'ils fassent le tour par l'entrée principale pour l'encercler. Ensuite je te laisserai partir entière, je le jure sur ma vie.

Qui ne vaut pas grand chose soit dit en passant.

<<A trois tu vas prendre ton talkie.(Il affermit la pression de la lame sur la joue et se pencha légèrement) Je connais vos prises de combat, si tu tentes quoi que ce soit en direction de mes couilles, je te jure que tu ne pourras plus embrasser ton jules. Clair? Allez, on y va à trois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iron M.J
Dieu sur Terre
Dieu sur Terre
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2008
Localisation : L.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 16 Oct - 18:57

Si Cedric risquait de réagir avec un léger temps de retard, les trois collègues qui leur collaient au train, ne mirent pas une seconde à braquer le type qui venait de prendre en otage leur supérieure.

Si le gus avait la mauvaise idée de mettre en oeuvre ses menaces, il aurait le cerveau cramé plus vite qu’il ne faudrait à Sam pour ressentir la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://L.A.
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 16 Oct - 19:01

Pas paniquée mais presque, Sam ne capta pas vraiment ce que son agresseur voulait. Comme si c’était le moment de faire un tel laïus. Repousser les recherches ailleurs, plus loin ? Soit, mais c’était oublier un peu vite les quatre flingues qui le braquaient à cet instant.

La jeune femme ne connaissait pas l’état de nerfs des trois uniformes, mais elle connaissait parfaitement les capacités de tir de son collègue et le sang froid dont il pouvait faire preuve.
Maintenant, c’était risqué. Elle le mesurait bien. Mais une simple lame en face d’un professionnel comme Cedric.
Il fallait vraiment que ce type ignore ses compétences pour tenter une telle attaque.

Sam amorça un geste sa radio, mais tenta d'abord.

- Dwight, réfléchissez un peu. Vous n’avez aucune chance de sortir d’ici vivant si vous faîtes le moindre geste déplacé.

Ca qu’il n’en doute pas une fraction de seconde. Enfin, c’était quand même un piètre consolation au regard de ce qu’elle risquait elle. Mais il n’était pas du genre de Sam de prendre ce genre d’élément en considération. Ca faisait bien trop longtemps qu’elle risquait sa vie pour les autres pour avoir peur pour elle. Pour une tierce personne par contre…

Et c’est presque ce qui l’inquiétait à cet instant. La réaction de son collègue durement éprouvé ces derniers temps… Arf !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 16 Oct - 20:51

Walter était peut-être ivre ou shooté un quart de sa vie, il n'était pas idiot. Menacé par quatre automatiques, il garda le plus possible son sang-froid. Il n'aimait pas les armes; un curieux paradoxe du destin l'avait transformé en agent de mort, mais il n'aimait pas les armes. Il décala sa tête derrière les cheveux de la "copette" au cas où. Il sentit la sueur de l'appréhension et le parfum de sa nuque. Il ferma un instant les yeux.

**Putain...**

Il se reprit dans l'instant. Quatre automatiques c'était quelque chose, mais tout un régiment de "blue clothes" le cherchait aussi dans cette rue; autant en virer la plus grande partie. Il baissa la lame et appuya délicatement la pointe sur la gorge de la blonde, bien contre la jugulaire. La radio n'était qu'une étape, la suite serait plus drôle.

-Bien. Bienbienbienbienbien...je crois qu'on ne s'est pas bien compris...j'ai dit que je n'aimais pas me répéter...ALORS BOUGE TON CUL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 16 Oct - 23:36

[HRP: Vous permettez que je poste oui? XD!]

Sam n'avait pas eu l'air de réellement sauter de joie quand il lui demandait de l'attendre, mais bon qu'importe, que ça lui plaise ou non, le binôme était plutôt important pour l'agent du SWAT, après tout, c'était comme ça qu'il avait apprit à se déplacer, seul, c'était une très mauvaise idée...

- Il était temps...
répondit-il alors à la remarque sur le fait qu'elle réussissait à lacet ses chaussures seule, bah ouais, il avait quand même un peu d'humour.

Mais le fait de se déplacer en groupe, n'avait quand même pas empêché sa jeune collègue de se retrouver entre les mains du type qu'ils cherchaient... assurément.

Alors que les 3 uniformes pointaient directement le type, Cedric suivit le mouvement. Le doigt crispé sur la détente, il ne quittait pas du regard l'homme au couteau. Sans penser au fait que son équipière c'était quand même faite avoir comme une bleue, il se concentra sur le tueur... plus que tendu, le flic tentait quand même de rester le plus calme possible, afin d'analyser la situation au mieux et de trouver un moyen de sortir Sam de ce merdier.

Mais voilà que l'homme semblait vouloir faire passer un message aux collègues, sans perdre son masque d'impassibilité, MacMilliam se demandait s'il n'était pas un peu barge ce type là... après tout, ils étaient 4 à le tenir en joue et lui semblait encore vouloir jouer les fortes têtes.

Fronçant quelque peu les sourcils, le flic ajusta son tire, il avait la tête de l'homme en plein dans sa ligne de mire et bien qu'il se protégea derrière son otage, il suffirait juste à la jeune femme de se baisser, pour que Cedric ne fasse un carton, une balle entre les deux yeux, ça pardonnait rarement. Et bien que Carter tenta de le raisonner, il ne semblait pas vouloir lâcher son histoire de radio.


- Lâchez cette arme... fit-il d'un ton tout à fait compréhensible, mais glacial à souhait. Vous ne voudriez pas qu'il vous arrive malheur n'est-ce pas? Quoique lui, pour la peine, ça ne le dérangerait pas de l'abattre sur place, pas que l'officier était dans un mauvais mood, mais c'était bien tout comme et quand il vit que la lame se posa sur un endroit stratégique de la gorge de sa collègue, il crispa légèrement ses mains sur son arme.

Un seul échange de regard avec Sam pour lui demander son approbation et ça risquait de se finir mal, très mal, même peut-être, pour le preneur d'otages. Pour l'instant, il avait juste fait un léger signe aux autres pour qu'ils se tiennent tranquille. Autant ne pas trop rendre nerveux leur gus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Ven 17 Oct - 15:51

Son collègue tenta à son tour de raisonner l’homme, mais elle savait à la tension de la scène que Dwight s’attendait déjà sûrement lui-même au pire. Rien de plus ennuyeux quand le type en face était prêt à y laisser sa peau. Bon, elle pouvait se tromper, et elle l’espérait d’ailleurs !

Quand le forcené fit glisser le couteau de sa joue à son cou, Sam se raidit instinctivement. Le couteau finit sa course sur sa carotide, déclenchant un déglutissement nerveux chez elle. Dans sa course, il avait laissé une légère entaille, qui saignait sans que la jeune femme en ait pris conscience. Il faut dire qu’elle était légèrement concentrée sur la situation et les protagonistes!

Elle ne quittait pas des yeux Cedric, qu’elle savait prêt à faire feu. Le tout était de choisir le bon moment. Elle cligna des yeux sciemment plus longuement pour lui faire comprendre qu’il pouvait se tenir prêt.

Elle sentait à sa prise, que le gus s’énervait graduellement. Mauvais point. Très doucement, comme il le lui avait demandé, elle amorça un geste vers sa radio en disant.

- Ok, Ok! Dwight… je m’appelle Sam. Toujours un bon point d’humaniser quelque peu la potentielle victime aux yeux de son agresseur. Je vais envoyer jouer les copains plus loin. On va faire comme vous voulez, ok ?

Autant faire preuve d’un minimum de bonne volonté, si on voulait avoir le temps et surtout l’opportunité de réagir pour le neutraliser.
Délicatement, elle se saisit alors de l’appareil. Il était resté sur la fréquence de son binôme, pour ce qui était des émissions.

- Je dois juste changer la fréquence pour que tout le monde m’entende…

Lui signifiant ainsi implicitement qu’elle avait besoin de ses deux mains pour se faire. Elle ne voulait surtout pas le surprendre et déclencher une mauvaise réaction en chaîne sans y être prête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Ven 17 Oct - 16:56

-Ah...ah...ah ah ah ah AH AH AH AH!!!

Walter partit d'un grand éclat de rire. Un éclat de rire glacial et terrible. Totalement inapproprié d'ailleurs. Quelque chose ne tournait pas rond, et chaque seconde affermissait le pouvoir des 3 flics.

-T'a eu ta chance, blondie, mais c'est fini, glissa-t-il au creux de son oreille. J'ai assez joué au poker à la fac pour savoir qui a les cartes en main. Alors je change les règles du jeu: si tu fais un geste, un seul, je te troue ta jolie gorge; si tes amis font un seul geste, je te troue la gorge. On va faire une petite ballade, et tu en sortiras vivante, à moins d'une balle perdue.

Et il fit un pas en arrière. Toujours accroché à son pare balle humain. Immédiatement les flics bougèrent.

-Tatatatatat! Stooop, ou yaura du sang sur le macadam! Encore un truc du genre et couic! Ca me ferai autant de mal qu'à vous, alors évitons tout débordement un peu trop explosif...

Il refit un pas en arrière. Puis un autre. Un troisième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Sam 18 Oct - 12:49

Le mec était en train de péter un câble, Cedric voyait pas ça autrement. Et non, il n'avait pas fait psychologie, mais il savait qu'un mec dangereux, acculé, se foutait un peu de savoir s'il allait s'en sortir ou pas, tant qu'il pouvait emmener avec lui le plus de monde possible. C'est pour ça que le flic ne bougea pas d'un millimètre quand le tueur recula avec son otage, bien que ses 3 collègues ne semblaient pas vouloir en faire autant.

Il leur aurait bien jeté un regard noir, mais il n'en fit rien, concentrer qu'il était sur Sam, qui lui avait fait comprendre qu'il pouvait tirer. Le tout était de ne pas blesser sa collègue en dommage collatéraux et il réfléchissait à la meilleure manière de procéder. Le fait que le gus empêche sa collègue, au final, de passer un message à la radio, risquait bien d'être un problème, pour lui, entendons-nous. Car il était certain que d'autres collègues risquaient d'arriver incessamment sous peu dans la ruelle et bloquer sa retraite.

S'il était prit en sandwich, ça pourrait faire des dégâts.


- Vous croyez vraiment que vous allez vous en sortir comme ça, vu le nombre de flics qui traînent dans le coin? Lâchez votre arme...

C'était bien la dernière sommation qu'il venait de faire, en fait, tout en parlant, il l'avait aligné correctement, prenant pour cible, le seul membre qu'il lui était possible de voir. A tenir quelqu'un de la sorte, son coude dépassait légèrement de son "gilet par balle" et sans plus attendre, l'officier du SWAT appuya sur la gâchette de son arme, c'était risqué, mais pour le coup, il le prenait, le risque.

Plus qu'a espérer que ça lui démolisse bien le coude et que la balle ne ricoche pas pour aller se planter dans les côtes de sa collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iron M.J
Dieu sur Terre
Dieu sur Terre
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2008
Localisation : L.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Sam 18 Oct - 13:05

A moins de dix mètres, Walter était une cible facile pour un tireur aguerri de la trempe de MacMilliam. Le projectile atteignit effectivement sa cible.
Vrai miracle pour notre homme la balle ne lui mit pas le coude en vrac, mais l'impact fit reculé d'un coup le bras de l'homme, qui fut du même coup déséquilibré en arrière.

Dans l’assaut, il lâcha évidemment prise. Doublement. Sam, bien sûr, mais surtout son couteau. Il lui restait son fusil, mais en bandoulière, c'était risqué de tenter quoique ce soit avec.
D'autant que la nervosité chez les trois uniformes était à son paroxysme.

Il restait plus à espérer que Walter avait mis un cierge pour s'attirer les bonnes grâces de son ange gardien. Il allait au moins lui falloir ça pour espérer s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://L.A.
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Sam 18 Oct - 21:30

Moins d'une seconde. Pendant moins d'une seconde, Walter crut qu'il allait mourir. Encore. Et puis vint la douleur, fulgurante et salvatrice, car si elle est là, c'est que l'on est encore vivant.

-SALE BÂTARD!!!!! Une veste en cuir presque neuve!!! éructa-t-il dans un hoquet.

Un flot de souvenirs lui revint en mémoire et il se sentit happé par des limbes cotonneuses.

**Si je dois crever ici, putain j'veux bien mourir en me fendant la gueule...**

Il s'accrocha à cette idée pour s'extirper du brouillard et fit ce pourquoi il avait changé de vie. Il voulut tuer.

Il prit appui sur le dos de la "copette" avec son pied droit et l'envoya de toutes ses forces valdinguer au milieu des flics. Au même instant il se jetta vers l'angle de la ruelle et l'atteint. Se plaquant derrière le crépis, il sortit son P99 et expédia quelques balles de l'autre côté sans viser, juste pour les empêcher de reprendre leurs esprits. Et il courut dans l'étroit corridor, à perdre haleine, arme au poing. L'avantage quand tu te shootes, c'est que la douleur, tu ne la sent pas sur le moment.


**Si je croise un fic, je lui vide mon chargeur dessus...**

Effectivement, il en vit deux devant lui au détour d'un passage, et balança tout le magasin. Il se planquèrent derrière le mur, des débris explosant à côté d'eux, et il passa en coup de vent sans qu'ils réagissent.
Il dégaina le "scarabée" et composa un numéro. Une sonnerie, deux sonneries, une voix qui répond:


-Ouais allô?
-Elmo? Eh gars file moi un coup de main, ouvre ton garage, faut que je me planque une heure ou deux!
-Walt'? Putain mec, me dis pas que c'est toi dont ils parlent à la télé?! Dis moi que j'héberge pas la tire d'un tueur?!
-Mais tu crois quoi bordel? Que je suis représentant de commerce?? Alors ouvre le garage avant que j'arrive, j'ai les flics au cul!
-Merde mec, je sais pas si...
-OUVRE CE PUTAIN DE GARAGE J'TE DIS!!
-...Okay Killer-man, je serai là.

Et effectivement, 700m plus loin, Elmo l'attendait. Et son "p*** de garage" était ouvert. Walter s'y engouffra et le rideau de fer s'abattit, en même temps que s'abattit la douleur sur son coude blessé. Blessé, mais libre.

-J'aime pas...quand...tu m'appelles Killer-man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 19 Oct - 12:26

Comme à chaque fois que ce genre d'incident se présentait, tout se passa très vite, extrêmement vite. Le claquement du coup de feu de Cedric déclencha tout. Se doutant que la seule chose que son collègue pouvait décemment viser était son bras, Sam s'écroula à l'opposé. Fuyant autant la balle que le couteau pour le coup. Pas sûr que ce geste n'y change quoi que ce soit, mais c'était une sorte de réflexe vital.

Elle se retrouva à genoux à terre et se relevait lorsqu'elle fut projetée vivement en avant par un coup dans son dos. Elle atterrit tant bien que mal sur son vis à vis, à savoir Cedric, sans rien pouvoir y faire vue la force du coup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 19 Oct - 12:51

L'officier avait fait mouche et c'est avec un petit sourire méchant qu'il accueillit la réponse du tueur, oh le pauvre, il lui avait bousillé sa veste, il allait en pleurer tiens. Mais bon, malgré tout, il resta totalement concentré sur ce qu'il se passait et surtout, sur ce qu'allait faire le gus, car il était tout à fait près à lui tirer une balle, cette fois-ci, entre les deux yeux, pour bien s'assurer que Sam était hors de danger, mais tout se passa trop vite pour qu'il puisse vraiment réviser correctement sa cible.

Sans qu'il ne puisse réagir, c'est Sam qui lui arrivait droit dessus, ce qui ne manqua pas de lui faire perdre sa visée pour pouvoir récupérer tant bien que mal sa collègue, qui arrivait avec grande force dans ses bras. Il manqua d'ailleurs de tomber en arrière, mais ils restèrent debout et le premier reflexe du policier fut de contrôler que sa collègue allait bien avant de se décider à courir après le fuyard.

Il remarqua bien vite qu’elle était juste blessée à la joue, rien d’autre à signaler, c’était déjà pas mal. Il sortit un mouchoir de sa poche et le tendis à la jeune femme, tout en lui faisant comprendre où était sa blessure. Même endroit que la sienne d’ailleurs, mais pas pour les même raisons assurément.


- On peut dire qu’on a un point commun maintenant. Oui ça lui arrivait de faire de l’humour… noir, humour quand même.

Les 3 uniformes étaient déjà parti à la course, Cedric lâcha Sam, après un ultime : "Pas de mal?" puis suivit ses collègues et comme eux, subit le feu nourrit de celui qu'ils poursuivaient, bien qu'heureusement pour eux, il tirait à l'aveuglette enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 19 Oct - 16:09

-Nom de Dieu Walt', tu t'es frité avec les flics...
-Et alors quoi? Ca fait partie des risques.

Ils se trouvaient dans la cuisine/infirmerie/salle de marchandage de Elmo. En cet instant il s'agissait plus d'une infirmerie, car Elmo travaillait de la pince pour enlever la balle du coude de Walter. Elmo, c'est une sorte de Jimmy dans Pulp Fiction; il vivait de petits traffics et n'avait aucune envie de se retrouver avec un tueur blessé sur les bras. Quand on est tueur, magouilleur, dealer, il faut connaître au moins une personne par quartier pour planquer le matos, la bagnole ou soi-même pendant qu'on travaille. Et Elmo était le contact du quartier de l'Hôtel de Ville. Pas le plus fiable ou le plus fidèle, mais il était là, au moins. Elmo était fan de Scorcese, de Coldplay et de Nathalie Portman. Peut-être un peu trop au regard de tous les posters de l'actrice plus ou moins dénudée qui s'étalaient sur les murs du salon. La chaîne stéréo lançait Death And All His Friends en sourdine, comme par un coup du destin.

Depuis 10 minutes il charcutait le coude de Walter à la pince pour trouver la balle, jusqu'à ce qu'il conclue:


-Ben en fait je crois qu'y avait pas de balle.

Walter encaissa le coup pendant environ...en fait il ne l'encaissa pas.

-Non mais tu te fous de ma gueule là?
-T'aurais vu l'état de ta blessure, c'était vraiment moche! Mais en fait elle a du ressortir. T'as l'air de le prendre plutôt bien...
-Dis plutôt que je j'ai l'air de bien en avoir pris une!
-J'adore ton humour...vraiment.

Walter s'alluma une cigarette malgré la grimace de Elmo. Voilà un autre point commun avec Jimmy de Pulp Fiction.

-Et tu veux le mieux? Je vais toucher une prime pour ça: prime d'accident du travail qu'on appelle ça! Il se leva. Ca vaut vraiment le coup de se faire trouer la peau! Quoi, qu'est-ce qui a?

Elmo avait blêmi soudainement. Il regardait le tee-shirt gris moulant de Walter. Une tache sombre s'étendait comme un virus, avec en son centre un trou bien net.

-Putain de merde Walt', tu t'en es pris une autre...
-Hein? Ah merde, putain de flic, ça lui a pas suffit de bousiller ma veste...Si je le retrouve, je...
-Attends attends, tu veux dire que tu sens rien? Putain mec t'as une balle dans l'estomac et tu réagis même pas! Tu t'en étais même pas aperçu?
-Ben, à croire que je suis un super-héros ou un truc du genre! dit-il en riant.
-Arrête mec, c'est pas drôle. Si t'arrives pas à sentir une balle dans le corps, c'est que tes neurones suivent pas. Tu prends trop de médocs Walter, c'est en train de te griller le cerveau. Bientôt tu sentiras plus rien du tout, ni chaleur ni odeur. Tu pourras plus conduire! T'arriveras même pas à appuyer sur une gâchette! Tu comprends ce que je veux dire?
-Merde Elmo, ça doit être vraiment grave pour que tu dises mon nom en entier!
-Fais moi confiance, t'es vraiment mal barré là...
-Ouais, j'm'en rappellerais, allez enlève moi celle là, que je puisse aller chercher mon pognon.

Un clin d'oeil.

<<J'voudrais pas tomber en panne d'aspirine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 19 Oct - 22:09

Ca va qu'elle commençait à connaître Cedric et ses bons réflexes de vieux flic -no offense- parce que Sam aurait pu craindre pour sa vie en percutant son collègue prêt à faire feu. Mais non, gardant son sang froid jusqu'au bout, il la "réceptionna" tant bien que mal, mais plutôt bien au final.

Une fois stabilisée, après s'être brièvement retournée pour voir que le type avait foutu le camp avec les trois uniformes au fesses, Sam comptait gentiment ses abatis quand son collègue lui offrit un mouchoir. Elle le prit et s'essuya la joue un rien dubitative. Regardant le tissu rougit, elle sourit en entendant sa remarque.
Elle leva alors les yeux vers son collègue.

- Vrai! Dans son sourire, elle fit alors une petite moue gênée qui n'appartenait qu'à elle, et continua. Merci. Merci pour tout.

Il l'avait tirée d'un bien mauvais pas en attendant. D'autant que le type en face n'avait vraiment pas froid aux yeux!
Elle n'eut pas le temps de tergiverser plus que son collègue repartait à la chasse. Bien logique. Elle eut juste le temps de lui confirmer que ça allait tout en sautant dans la benne récupérer son Glock.

Arme en main, elle reprenait sa course, voyant Cedric disparaître au coin de la rue. Une rafale claqua alors, la faisait accélérer. Bon sang, pourvu que ses collègues n'aient rien!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Iron M.J
Dieu sur Terre
Dieu sur Terre
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2008
Localisation : L.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 20 Oct - 9:40

Dans sa fuite, même s'il avait tirer plus pour permettre sa retraite, Walter avait plutôt été chanceux. Tout le monde s'était jeté à terre ou bien mis à couvert, mais pas forcément assez vite.

Un uniforme s'était pris un balle dans la cuisse, et Cedric avait morflé en pleine poitrine après un ricoché sur une des bennes. Un des officiers prit sa radio pour appeler les secours et rameuter ses collègues.

Sur le côté le flic en uniforme se tordait comme un ver coupé alors qu'un de ses collègues essayait de lui faire un garrot.
L'autre s'était rué sur Cedric le voyant allongé sur le dos, totalement immobile.
Argh! Il ne savait pas encore que la balle avait été arrêtée par son gilet, mais le choc avait été rude!


[HRP On va être sympa et dire que Walt' a réussi à sortir du périmètre (=700m) sans se faire prendre. Bon, le quartier est censé être bouclé, mais on sait -déjà- qu'il est très... doué ce petit! XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://L.A.
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 20 Oct - 10:38

Sam l'avait remercié par deux fois, il avait rétorqué que c'était normal, après tout, il avait fait son job et continuait à le faire, alors qu'il coursait le type qui prenait la fuite.

Wouarf, ce n'était pas parce que le mec tirait à l'aveuglette qu'il ne savait pas faire mouche, le flic eut juste le temps de voir l'un de ses collègues s'affaler lamentablement touché à la jambe, qu'il reçut de plein fouet une balle dans le torse et... noir.

En effet, l'impact avait été quand même pas mal rude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 20 Oct - 14:46

C'est fou comme dans certaines circonstances, 30 mètres peuvent paraître le bout de monde. Les coups de feux avaient cessé quand Sam déboucha au coin de la rue. De suite, son regard se posa sur ses deux collègues à terre. Vu comment le premier bougeait, il ne devait pas être si amoché, mais le second...

Le coeur de la jeune femme bondit dans sa poitrine, tandis qu'elle rengainait vivement son arme pour approcher de Cedric. Elle lança un regard interrogateur et franchement inquiet à l'officier prêt de lui.

- Il respire.Dit-il à son adresse, alors qu'il se relevait pour vérifier le nom des rues sa radio en main. Oui, et l'angle de San Pedro! Vous êtes bouchés ou quoi?
- Du calme, Sergent. Dit Sam en se penchant vers son collègue, mais sûrement pas plus calme que lui au final.

La jeune femme après avoir vérifié son pouls, chercha l'impact de la balle. Car il pouvait difficilement en être autrement pour le retrouver ainsi affalé parterre.
Et de fait, un magnifique trou avait attaqué le tissu protecteur du gilet. Doucement, Sam ôta le velcro et constata soulagée que le balle n'avait pas transpercé.

- Cedric, tu m'entends?

Tout en lui secouant doucement l'épaule, elle vérifia qu'il ne saignait pas de la tête. Après tout elle n'avait pas vu la réception de la chute...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 20 Oct - 18:37

Heureusement qu'il respirait d'ailleurs! Et c'est dans les limbes de son esprit qu'il entendit la voix de Sam, un peu lointaine, mais là, alors il s'y accrocha pour revenir à lui, quelques secondes plus tard. Toussant légèrement, parce que l'impact avait quand même été des plus désagréables, il fit une grimace en sentant comme une douleur lancinante à la tête.

Cedric grogna alors quelques mots pas vraiment compréhensibles, mais l’on pouvait bien s’imaginer ce qu’il pouvait bien murmurer à l’instant.

La chute n'avait pas été très spectaculaire, mais il avait bien cogné la tête sur le bitume, au final, il en serait quitte pour une belle bosse sur le crane et un bleu magistral sur le torse, rah putain de criminel de *****, bref, bien que ses pensées étaient un peu mauvaise, il sentait que sa collègue le secouait gentiment et il ouvrit un œil pour voir le visage quelque peu inquiet de la jeune femme, penché sur sa personne.


- 5 sur 5, Lieutenant.

Il posa doucement une main sur son torse, là où le gilet avait arrêté le tracé de la balle, il faudrait voir à canoniser un jour le créateur du gilet par balle quand même! Bon c'était loin d'être agréable, mais la douleur lui faisait dire qu'il était toujours en vie et c'était bien ça la bonne nouvelle, il fit un léger sourire à Sam, pour lui faire comprendre qu'il allait plutôt bien, malgré le fait de s'être prit une balle.

- Si je l'attrape ce con...

Le flic tenta alors de se relever, pour au moins s'asseoir, n'appréciant que fort peu de rester coucher et voulant voir un peu le monde autour de lui. L'officier porta une main à l'arrière de sa tête, avant de reporter toute son attentions sur son équipière.

- Plus personne ne court après notre criminel?

Parce que si toute l'équipe c'était arrêtée vers les blessés, ça risquait de gueuler un peu du côté des hauts placés... surtout si le gus courrait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 21 Oct - 18:42

Les stimulis de Sam semblèrent avoir raison de la perte de connaissance de son collègue. Elle fut grandement soulagée en le voyant reprendre pieds. Elle ne put s'empêcher un sourire en entendant l'ours grommeler.
- Bienvenue parmi les vivants, Lieutenant!

Lui renvoyant ainsi également son grade. Il était de retour et aware visiblement. ce qui finissait de rassurer la jeune femme. Et ce d'autant qu'il jura après le fugitif.
Alors qu'il essayait de se relever, Sam l'aida un minimum à se redresser. Doucement, sait-on jamais.

A la question que posa Cedric pour savoir qui courrait après Dwight, Sam regarda dans la direction supposée où avait disparue le gus.

- Quand j'ai débouché dans la rue, il n'y avait plus que vous dans mon champ de vision. Alors c'était logique qu'on s'occupe des blessés plutôt que courir au hasard. Vu comment le quartier est bouclé...

Sous-entendant ainsi que leur meurtrier n'irait pas bien loin. Ceci dit à la radio, ils semblaient tous courir après un fantôme. Arf!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 21 Oct - 19:13

Heureusement que Sam l'aida à se relever, parce que mine de rien, il avait la tête qui tournait encore un peu. Autant attendre que ce mal de crâne passager ne passe, avant de se mettre complètement debout. Il regarda sa collègue alors qu'elle lui répondait au niveau de la course poursuite, il fit une légère moue dubitative... et le fait que la radio crachotait les informations comme quoi ils ne retrouvaient pas le gaillard, n'aidait en rien.

- Mouais... bah on dirait qu'on a affaire à un mec qui connait son affaire.

Dans l'action, Cedric n'avait pas fait attention de savoir si la tante de Sam avait suivit ou non l'affaire, enfin, il valait mieux pour elle qu'elle soit restée dans la voiture et il jeta un regard aux alentours pour s'en assurer, en tous les cas, elle n'était pas là. Prenant ensuite sur lui, il se releva doucement, acceptant sans problème le fait que son équipière l'aide à nouveau.

- Bon... on n'a plus qu'a aller voir si le patron va bien?


Parce que là... il se voyait mal encore courir après le mec, vu qu'il était un minimum sonné mine de rien, bien qu'il ait une méchante dent contre lui pour la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 21 Oct - 19:53

L'expérience aidant Sam vit bien vite que Cedric avait quand même pas mal morflé. Elle le laissa reprendre un peu ses esprits. Elle se mit un peu derrière lui, et de biais, elle mit sa jambe contre son dos pour l'aider à se tenir assis.

Lorsqu'il objecta que le type était sûrement à son affaire, Sam confirma.

- Effectivement, c'est sûrement pas un débutant.

De nouveau son regard glissa dans la direction supposée où il avait disparu. Bon sang, comment un type pouvait s'évaporer comme ça?! Il y avait bientôt plus de flics que d'habitants au mètre carré dans ce quartier d'affaires et de commerces.

Quand Sam vit que son collègue était disposé à retrouver sa verticalité complète, elle l'aida au mieux. Il demanda alors si ça ne serait pas une idée d'aller voir le boss à présent.

- Il vaut mieux je crois. On va déjà se faire passer un savon pour ne pas être allé le voir avant, je crois bien.

Une fois qu'elle fut sûre qu'il était stabilisé, elle demanda.
- Ca va aller?

Elle n'était peut-être pas tout à fait en état pour le soutenir s'il ne tenait pas debout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 21 Oct - 20:11

Cedric avait bien senti la jambe de Sam contre son dos, mais tant mieux, s'il pouvait un peu s'appuyer c'était toujours cela de pris. Et quand il fut debout, il tenait parfaitement sur ses jambes. Portant une main à sa tête, il se tourna ensuite vers son équipière, qui n'avait fait que confirmer ses dires, avant d'accepter d'aller voir le grand patron, non sans faire la remarque qu'ils risquaient de se faire engueuler.

- Ah ça... certain.


Puis hochant de la tête.

- Oui, oui, un peu mal au crâne, c'est tout. Je m'en remettrai.

Il avait connu pire après tout, puis prit la direction du bâtiment où se trouvait les huiles, le but maintenant était donc de retrouver Starsky, en espérant qu'il ne lui était pas arrivé malheur, mais il lui avait semblé entendre sa voix dans la radio, à un moment ou à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 21 Oct - 20:35

Sam hocha la tête alors que Cedric confirmait que ça irait. De toute façon, elle se doutait bien qu'il n'allait pas dire le contraire. Pas le genre de flics à s'écouter non plus.
En l'entendant se plaindre de la tête, elle sortit de sa poche un tube de médoc et le lui tendit.

- Faudrait peut-être voir à montrer ça à un toubib si ça dure.

Enfin, elle savait qu'il n'en ferait de tout manière qu'à sa tête. C'était le moment de le dire.

Sam le regarda mettre les bouts sans demandé son reste alors qu'une ambulance débouchait face à lui pour ramasser le collègue blessé. La jeune femme haussa la voix.

- Cedric, attends! Cria-t-elle pour se faire entendre en sortant un sachet en plastique de sa poche.

Elle revint alors sur ses pas pour ramasser le couteau que Dwight leur avait gentiment laissé en souvenir. Elle retourna le sachet réglementaire pour collecter les indices, et saisit l'objet à travers le plastique avant de le refermer soigneusement.

Elle rejoignit alors son collègue en forçant le pas avec son trophée.

- On allait oublié le petit cadeau de Dwight!

Peu de chance qu'il découvre quelque chose, vu que le type portait des gants, mais sait-on jamais.
Les deux comparses prirent donc la direction de Town Hall. Arf, le chef devait être d'une humeur de chien galeux avec tout ce bin's!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Harvey L. Dent
Futur Bavard
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 29
Localisation : Je-ne-suis-pas-de-Gotham! XD

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 21 Oct - 22:23

***Premier Post***



Quand on est procureur, c'est boulot, boulot, boulot. Parfois on reçoit une invitation pour un gala, un cocktail, et on peut pas y échapper. A moins d'avoir la variole, ce qui n'est souhaitable à personne. Eh bien en cet instant précis, avec son verre de champagne à la main et un petit four qui s'apprêtait à gagner sa bouche, Harvey Dent songeait qu'il préférait encore l'avoir, cette fichue variole, pour peu qu'il échappe à cette prison enfumée et bruyante. Les discussions allaient bon train; crime, crime, crime, ah tiens la nouvelle Lamborghini, crime, crime. On ne vit pas à Los Angeles, on vit à Murderland. Harvey songea à Laura qui avait gentiment décliné son offre de l'accompagner, sous prétexte qu'elle avait encore plus assomant à faire: un ménage complet de l'appartement. Et elle avait ajouté avec cet air si malicieux que si il pouvait s'esquiver rapidement, il pourrait aider. Ce à quoi il avait répondu en riant que oui, pourvu qu'elle ne tombe pas sur sa réserve de Playboy.

**Et mes chers amis voici le clou du spectacle, Monsieur Loyal...pardon, monsieur le gouverneur, flanqué de son maire et d'une horde de scribouillards...**

-Vous allez bien Mr Dent? Vous avez un drôle de sourire.
-Hein? Oh oui, ne vous inquiétez pas, c'est juste que toute cette...cérémonie...je n'ai jamais aimé le théâtre quand les acteurs jouent mal. Excusez moi, vous êtes...?
-Oh, Victor Jasnel, annonça l'homme en avançant sa main, que Harvey serra vigoureusement puis, sur le ton de la confidence, j'ai voté pour vous. Harvey éclata de rire.
-Merci beaucoup, 57% des gens que je rencontre me le disent, et les 43% restants auraient aimé changer leur vote! Que faites vous dans la vie?
-Je dirige une société de fabrication de pièces automobiles sur le secteur industriel de la v...

Le claquement bref fut presque inaudible au milieu des conversations. Mais le bourdonnement des discussions disparu aussitôt, remplacé par un instant de silence glacial. Harvey chercha instinctivement le gouverneur du regard, mais ne le trouva pas. Lui et le maire étaient cachés par une quantité impressionnante de gorilles alors que par terre un homme ordinaire répandait du sang par le trou de son crâne. Le procureur eu l'impression de flotter, puis il se rappela son métier et la cible évidente qu'il constituait. Il s'éloigna encore plus des larges fenêtres alors que tout autour de lui, les gens cherchaient désespéremment à sortir. A chaque bruit suspect il baissait la tête. Il vit une femme le visage contusionné et comprit que la bousculade à l'issue de secours était vraiment incroyable. Alors il remarqua le chef de la police, Dave Starky, du coin de l'oeil, et se dirigea vers lui. La pause était finie, le boulot commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   

Revenir en haut Aller en bas
 
Los Angeles City Hall
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Informations sur City Hall
» Terrain de foot et de rugby
» City Hall! Qu'en pensez vous?
» Attentat d'Oklahoma City le 19 avril 1995 : 168 morts
» Opel Corsa City 1,4i 16v 1300€

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.A. Rescue :: Los Angeles :: Les rues et autres lieux publics-
Sauter vers: