La Cité des Anges est à feux et à sang. A vous de choisir votre camp! Bon jeu!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Los Angeles City Hall

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dave Starsky
Futur Bavard
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Los Angeles City Hall   Ven 22 Aoû - 11:30

Arrow Le central via chez lui.

La voiture officielle du LAPD, celle des grands soirs, était de sortie. Le chauffeur stoppa la limousine devant le tapis rouge, et deux voituriers se précipitèrent pour ouvrir les portes. Et non, je suis tout seul pensa Dave en descendant après un regard un rien amusé au jeune étudiant qui devait arrondir ses fins de mois avec ce job assez ingrat et qui s’était retrouvé le bec dans l’eau.

Il ajusta sa veste et mit sa casquette avant de remonter le flot des bandeaux et autres journalistes qui faisaient une superbe haie d’honneur aux invités. Ce qu’il pouvait détester ça. Enfin les relations publiques, ça faisait aussi parti de son travail, il fallait bien faire avec.
Tout le gratin que pouvait compter Los Angeles serait là, acteurs, politiciens, milliardaires en tout genre, que des gens passionnants ! Enfin, il y avait quelques exceptions dans le lot quand même. Heureusement ! Dave ne détestait pas tout le monde non plus, enfin les hypocrites, si !

Cette année c’était le Maire de la ville qui avait eu l’immense honneur d’organiser la fête d’anniversaire de leur bon gouverneur. Et le chef de la Police savait déjà que tout avait été fait pour que ce soit inoubliable, ou presque.

- Aucun commentaire… Lâcha Dave laconiquement au micro de la journaliste de la chaîne locale qui relatait l’évènement et qui arrivait vers lui la bouche en coeur.

Pour une fois qu’il n’était pas obligé de faire un speech sur le débat autour du budget annuel ou un communiqué de presse au sujet de la dernière affaire à la Une, il n’allait pas sûrement pas se gêner.

A peine dans la place, on lui colla une coupe de champagne dans les mains. Il se demandait encore comment il n’avait pas fini alcoolique avec un job pareil !
L’homme resta un instant en haut des marches qui descendaient vers l’immense scène bariolée où dans quelques minutes un défilé impressionnant de pingouins allaient présenter ses bons vœux à leur Schwarzy national., cherchant du regard une présence amie.


[HRP Si notre bon juge veut bien se donner la peine… Wink]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Caradini
Timide
Timide
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Ven 22 Aoû - 16:20

>>>>>>>>>> Premier message <<<<<<<<<<



Puisqu'il fallait s'y plier, William s'y pliait. Mais cela ne l'enchantait pas plus que ça. Quoi donc ? La cérémonie organisée pour l'anniversaire du gouverneur. C'était une idée du Maire, cette... fête. Et si l'on connaissait les relations entre les deux hommes, on avait aucun mal à savoir ce que le président de la cour pouvait penser de l'événement.

Pour la forme aussi, une longue limousine arriva devant le City Hall. Un jeune se précipita pour ouvrir et eu droit à une tape sur la tête de la part d'un des plus respectables notables de la ville. Evidemment, le Maire était à exclure de la liste... Pas des notables, mais des notables respectables...

Immédiatement, une nuée de journalistes se précipita vers lui. William soupira ostensiblement et passa devant les micros et caméras sans un mot.


- Monsieur le Président ! Un petit mot ?

S'il avait eu de l'humour, il aurait murmuré 'mot'. Mais il n'en avait pas.

"Je n'ai rien à dire."

Les journalistes devraient s'en contenter. En entrant, William refusa une coupe de Champagne et repéra Dave Starsky. Arrivé à sa hauteur, il commença par un :

"Je vois que vous êtes aussi emballé que moi par cette... cérémonie, Monsieur le Chef de la Police."

Ordinairement, il le tutoyait, c'était un luxe qu'il se permettait avec pas mal de monde. Mais pas en public. Il s'était retenu de dire 'mascarade', mais 'cérémonie' était sorti, politiquement plus correct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave Starsky
Futur Bavard
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Ven 22 Aoû - 18:47

Finalement c'est de derrière qu'arriva les renforts en la personne du juge Caradini. Dave ne bougea pas, mais un sourire barra son visage, avant qu'il en réplique reprenant son sérieux, toujours à scruter les forces en partie.
- Mais détrompez-vous, Monsieur le président, je suis ravi de venir lécher les bottes de notre très cher Governator.

Il leva son verre, vers son visiteur. Finalement, il en avait besoin.
- Santé! Dit-il avant de prendre une longue gorgée.

Il reprit ensuite on ne peut plus sérieux en apparence, après avoir saluer une dame d'un certain âge, qui devait être une ancienne actrice, mais qu'il ne reconnut pas, et qui le regardait avec insistance.

- Alors quand est-ce que vous vous présentez enfin pour déboulonner ce pantin de fête foraine?

Oui, il était de notoriété que notre cher Starsky avait une légère dent contre les démocrates. D'ailleurs, il se demandait toujours comment il était toujours en place après les différentes prises de positions qu'il avait eu parfois. A croire qu'il avait quelques soutiens haut placés dont il n'avait pas connaissance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Caradini
Timide
Timide
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 24 Aoû - 10:34

- Mais détrompez-vous, Monsieur le président, je suis ravi de venir lécher les bottes de notre très cher Governator.

William arqua un sourcil, alors que Dave levait son verre.

- Santé!

Le Chef de la Police but une longue gorgée, ce qui fit soupirer le Juge. Il n'arrivait décidément pas à se tenir en public. William ne prêta aucune attention à une dame d'un certain âge, qui avait l'air de faire de l'oeil à Dave.

- Alors quand est-ce que vous vous présentez enfin pour déboulonner ce pantin de fête foraine?

Ah. Voilà qui n'avait jamais été dans les projets du magistrat. Et sincèrement, il n'était pas tenté. Il était plus du genre à critiquer et déstabiliser. Cette tactique avait fonctionné avec le Maire précédent, qui avait dû démissionner sous la pression médiatique.

"Je n'en ai pas l'intention. Il conserve sa notoriété parce qu'il l'a acquise hors de la politique avant d'arriver à ce poste. La population est trop limitée niveau intelligence pour se rendre compte qu'ils ont un guignol à la tête de l'Etat."

Quelques hommes et femmes qui étaient autour et avaient entendus lui jetèrent des regards outrés. Il leur rendit le plus noir qu'il avait en réserve, et chacun retourna à ses affaires. William avait toujours dit ce qu'il pensait et l'assumait, il n'allait pas se gêner, même le jour de l'anniversaire du gouverneur.

"Vous devriez faire attention avec l'alcool." lâcha-t-il ensuite, plutôt sèchement.

Jusque là, il avait toujours plus ou moins arrangé quelques frasques de Starsky, mais il s'en lassait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave Starsky
Futur Bavard
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 24 Aoû - 14:52

[HRP Hey, mais c'est pas un pochtron non plus, hein?! LOL]

Dave avait bien catché le soupire du juge, mais n'en comprit pas la raison. Peut-être, lui, connaissait-il l'actrice en question. Bref, il ne chercha pas à en savoir plus quand il avait enchaîné sur la possible carrière politique du magistrat.

L'homme se défendit de suite d'avoir ce genres de prétentions. Dommage, cela aurait pu être intéressant. Le trait d'humour visant le gouverneur que fit alors l'homme ne manqua pas de l'amuser.
Et il fit une petite moue faussement embêtée à l'adresse des gens qui paraissaient outrés des propos de son acolyte. Ce genre de situation avait le don de le mettre de bonne humeur, et la réaction en retour du magistrat n'était pas pour aller contre ce fait.

- Votre sens de l'à-propos me laissera toujours admiratif, cher William.

Petite familiarité, mais il ne pouvait pas non plus lui servir du "Monsieur le Président" en permanence.

David finit son verre, et le posa sur un plateau qui repassait par là. Le magistrat lui fit alors sa recommandation. Le flic le regarda un instant dubitatif, avant de lui répondre un rien cyniquement.

- Que voulez-vous, cher ami, il faut bien se préparer physiquement et psychologique à l'exercice .

Désignant bien sûr ce qui les attendaient d'ici quelques minutes avec le Maire, le gouverneur et le florilège qui leur servait de cour.
L'homme commença à descendre les marches qui le conduirait vers sa, enfin plus sûrement, leur table, ils étaient souvent placés pas bien loin dans ce genre de soirée, tout en continuant.

- Ca fait un moment que nous n'avons pas eu l'occasion de vous voir au Club-House. Vous levez le pied?

Allusion au golf, ça allait forcément de soit pour les deux hommes.

[HRPbis J'étais persuadé que j'avais lu qu'il jouait au golf. Je viens de vérifier, et non! J'ai donc rêvé? J'édite au besoin. *va chercher ses petites pilules vertes*]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Caradini
Timide
Timide
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 25 Aoû - 12:06

- Votre sens de l'à-propos me laissera toujours admiratif, cher William.

Le genre de choses qui laissait William de marbre. Il n'était pas particulièrement friand de compliments, sachant parfaitement ce que lui valait. Pas la peine donc de remercier.

- Que voulez-vous, cher ami, il faut bien se préparer physiquement et psychologique à l'exercice.

Nouveau soupir. Oui et non. Le juge était là pour le protocole, mais il n'avait pas besoin de boire pour passer l'épreuve. Il savait que quelques piques bien placées, deux ou trois remarques chargées de sous-entendus lui dégourdiraient la soirée. Il était intouchable, même pas le Gouverneur.

Le sujet de conversation dévia complètement. Heureusement, car parler encore de ce qui allait se passer était le meilleur moyen de rendre William plus irritable qu'il ne l'était déjà. Et dans ce cas, aux abris...


- Ca fait un moment que nous n'avons pas eu l'occasion de vous voir au Club-House. Vous levez le pied?

"Je n'en ai pas eu l'occasion depuis un moment car les quelques affaires menées récemment ont été prenantes et éprouvantes."

Et pour un homme de son âge, ça n'était pas l'idéal.

"Mais n'ayez pas d'inquiétude, j'ai l'intention de revenir. Mon swing vous épatera toujours autant."

S'il n'aimait pas les compliments, cela ne l'empêchait pas de s'en faire lui-même.

"Il me semble que ça s'agite au dehors..."

Le Maire ? Le Gouverneur ? Que ce soit l'un ou l'autre, William ne prêterait pas attention à l'arrivée du concerné...

[HRP Pas grave, on va dire que oui, il joue au golf xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave Starsky
Futur Bavard
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 25 Aoû - 16:52

[HRP Merci de ta coopération! Ce geste est apprécié à sa juste valeur! Laughing]

Le juge lui confirma qu'il n'avait pas rêvé en le voyant moins traîner surs les green ces derniers temps. Enfin, pour tout dire, lui était loin aussi d'y être en permanence, mais ce genre de choses, bien que totalement insignifiantes, se savaient. Bref...

Le policer ne put que sourire lorsque l'homme s'auto-congratula au sujet de son swing.

- Oh, mais je n'en doute pas une seule seconde, voyez-vous.

Il lui ferait la surprise du sien à l'occasion. Ces nouveaux bois achetés à prix d'or qu'il s'était offerts récemment faisaient des merveilles. L'homme risquait de vite déchanter sur son geste, si pure et efficace soit-il.
D'ailleurs, il songea qu'il serait peut-être amusant d'intéresser la partie à cette occasion. Ca risquait d'être lucratif en plus d'être divertissant.

Mais William le coupa dans ses réflexions par une remarque fort pertinente. Et oui, ils allaient devoir se presser pour prendre place. Les cadors arrivaient, c'était une évidence.

- Quand il faut y aller... Souffla Dave entre ses dents, sans grand entrain alors qu'ils arrivaient vers leur siège.

Le chef de la police déplaça gentiment quelques cartons où étaient écrit les noms des forces en partie, et plaça judicieusement le sien à côté du juge.
Ce qu'il redoutait le plus, ce n'était pas tant se retrouver à côté de quelqu'un qui ne l'appréciait pas, mais d'être à côté de quelqu'un qui l'appréciait sans que ce soit réciproque. Et ça arrivait souvent! Devoir taper la conversation avec ce genre de personne, non merci.
Au moins, il connaissait William et le savait peu bavard, surtout dans ce genre de soirée, ou alors toujours à bon escient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Caradini
Timide
Timide
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mer 3 Sep - 21:37

- Quand il faut y aller...

Alors que la majorité des personnes présentes se pressait vers l'extérieur pour accueillir l'arrivant, ou les arrivants, le chef de la police et le juge préférèrent rejoindre leur place. Au moins, ils ne seraient pas pris dans la bousculade absolument grotesque.

William observa le petit jeu de Starsky avec les cartons, afin d'éviter tout voisinage qui rendrait la soirée encore plus ennuyeuse qu'elle ne s'annonçait déjà. L'aîné des deux hommes prit place, sans accorder un seul regard au Maire et au Gouverneur, qui entraient triomphants, presque bras dessus bras dessous. Le Juge soupira.


"Quelle mascarade." dit-il, suffisamment fort pour être entendu par les personnes les plus proches.

Les deux élus se frayèrent un chemin jusqu'au centre de la salle, puis continuèrent jusqu'à une espèce de podium monté là, avec un pupitre et un micro. Le gouverneur salua tout le monde avec des grands gestes puis s'approcha du micro.

William dut décrocher à ce moment-là, car il ne retint du discours de remerciement... absolument rien. Il le fit d'ailleurs remarquer :


"J'espère que le repas sera de qualité, lui."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave Starsky
Futur Bavard
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 4 Sep - 16:49

A part quelques personnes très âgées ou handicapées, tout le monde était debout, sauf nos deux acolytes. En d'autres circonstances ça aurait pu être comique, sauf que ni l'un ni l'autre ne semblait y prendre plaisir. Voilà bien qui était une certitude.

Le pire dans tout ça, c'est que David se devait de faire un minimum bonne figure. Son budget en dépendait. D'ailleurs, il n'était pas dit qu'on ne le convie pas à la tribune dans la soirée. Arf! Il espérait bien y échapper en tout cas.
Comme chaque année, le discours, qui d'ailleurs semblait avoir captivé son voisin, n'avait rien de bien réjouissant, ni de bien inventif. Comme quoi, on avait beau avoir été "artiste" dans une vie antérieure, tout le monde n'est pas le roi de l'
entertainement pour autant!

D'ailleurs la remarque de William fit sourire le chef de la Police. Ils pouvaient toujours rêver! Une chance, la chaine McDonald's n'était pas sponsor de l'évènement... Encore que Dave aurait payé cher pour voir la tête de ce bon juge si on leur avait servi quelques sandwichs de la marque!

Ils avaient à peine commencé à manger qu'un assistant du maire, ou peut-être du gouverneur du reste, vint convier le policier à dire quelques mots au moment du gâteau. Ah, bah voilà! Fait comme un rat.
L'homme regarda vers le maire, qui à cet instant regardait vers lui avec le pire sourire faux-cul de la planète.
David ne prit pas la peine de lui répondre, et hocha simplement la tête à l'adresse du pauvre assistant qui avait bien senti le bonheur intense qu'avait déclenché son message.
Une fois celui-ci repartit, le chef se pencha vers son voisin.

- Si vous avez une requête à faire, je vous invite à me suivre... Hésitant un instant. ... sans aucune contrepartie. Ou alors si, un bon scotch au country-club.

Oui, quoi, on pouvait bien plaisanter un peu. De toute façon, il valait mieux, vues les circonstances.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 4 Sep - 22:57

Arrow Enfin sorti des bouchons

Perché sur son toit, Walter attendait. Concentré, sérieux, il observait chaque mouvement. Il aimait voir les gens marcher, parler, rire, vivre. Ca lui rappelait une gigantesque fourmillière, de par son agitation perpétuelle. Et lorsqu'on regarde la fourmillière de plus près, on voit chaque vie se dérouler. Walter aime ça. De là où il est, penché sur la lentille, il voit ces gens s'agiter derrière leurs fenêtres. Pathétiques mais tellement vivants, autant qu'il est pathétique et tellement vivant. Il se sent proche d'eux, et ça lui plaît de se sentir humain. Il a l'impression, en regardant ces vies, qu'il en a retrouvé une. Car ce qu'il fait aujourd'hui, ce n'est pas une vie, selon lui. C'est plutôt le purgatoire, le vestiaire puant de l'Enfer. Tout ça ne mène à rien, si ce n'est à la mort. Mais ce qui lui plaît, c'est que lui aussi EST la mort.

PWAM

Le corps convulse violemment lorsque la tête explose. Il ne touche pas terre que déjà un cri se fait entendre. Walter peut l'entendre du haut de son toit. Immédiatement les vigiles et gardes du corps se précipitent, un doigt sur la détente de leur arme et l'autre sur leur oreillette. Il faut partir. Walter lève son arme encore fumante. Le nouveau silencieux a bien fonctionné, précis et peu encombrant; le son a été moins atténué, praticité oblige, alors il prend son matériel et quitte prestement les lieux. 7500$ supplémentaires. Walter pouffe lorsqu'il revoit la tête du gouverneur quand la tête de l'adjoint du maire a explosé comme un melon trop mûr. Un mélange de stupéfaction et de peur. Ah la poilade!

Lorsque Walter atteint la ruelle, il songe à une chose. Il avait dans le viseur le maire de Los Angeles, le gouverneur, un gradé de la police et un juge zélé. Et on lui demande de flinguer un scribouillard de seconde zone? Ca n'avait pas de sens. Ca n'en avait jamais. Décidément son existence lui paraissait aussi grotesque que la leur.


Dernière édition par Walter le Ven 5 Sep - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 28 Sep - 11:51

Arrow Accident de la route du côté de LAX

Les quelques kilomètres de freeway et autres grandes artères qui séparaient LAX de DownTown furent vite avalés avec la conduite sportive de Cedric. Sans heurts toutefois. Il sembla même à Sam qu'il s'appliquait plus qu'habituellement à cause de leur passagère. Enfin, normal en même têmps.

Ils arrivaient quand même un peu après la bagarre pour le coup. Le quartier était totalement bouclé. Désert même. Oui, bon façon de parler, car il grouillait littéralement de flics, et chaque civil était soigneusement identifié et fouillé avant d'être raccompagné à l'extérieur du périmètre.
Le coupable était forcément dans la souricière. Sauf que la dîtes souricière devait comporter plusieurs dizaines de milliers d'âmes tout de même!

Sam se tourna vers son collègue, pour connaître la suite des manoeuvres.

- On passe voir le boss d'abord ou tu veux chercher notre oiseau de suite?

En effet, en route le central avait donné quelques détails suplémentaires sur la fusillade. Nul doute que Starsky voudrait les voir d'abord, mais Sam connaissait la soif d'action de son collègue, et pour tout dire, elle préférait aussi ça que les ronds de jambes qui devaient encore être de mise à l'intérieur du bâtiment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 28 Sep - 17:23

Walter soupira intérieurement. A partir de maintenant, c'était 0 bruit. Il se doutait que le plus dur dans ce contrat serait de se barrer; en moins de temps que pour dire "réglisse", les premières sirènes se firent entendre. Le temps de dire "fraise Tagada", les ruelles seraient pleines de képis, et il serait fichu. Il serra les dents. Il était dans la ruelle, et su que s'il y restait, il était cuit. En conséquence, il retourna à fond de train sur le toit.

Arrivé là-haut, il se garda bien de se faire voir. Il était persuadé que les vigiles observaient encore scrupuleusement chaque mètre carré du toit où il se trouvait.
Il regarda le bâtiment de l'autre côté. Il était plus bas, mais assez éloigné. Il jaugea la distance et jura intérieurement. Ce ne serait pas facile.

Il recula au maximum, vérifia une énième fois que la courroie de son fusil ne gênait pas et il s'élança. Le plus vite possible. Lorsqu'il arriva au bord, il donna tout ce qu'il avait dans l'impulsion. Et il vola. Enfin, pas longtemps, mais suffisamment. Enfin, pas suffisamment, puisqu'il traversa une fenêtre au lieu de retomber sur le toit comme prévu. Il roula à l'intérieur, au milieu des éclats de verre. Il n'entendit aucun hurlement de terreur, donc personne.
Bene. Il s'épousseta rapidement et passa une main ensanglantée sur sa bouche. Remarquant cela, il mit une paire de gants pour éviter de laisser des traces d'ADN. De jolis gants noirs d'ailleurs. Il ouvrit la porte le plus doucement possible. Il n'entendit aucun bruit dans le bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 2 Oct - 9:27

Arrow Un boulet accidenté

Il n'avait pas roulé non plus comme un bourrin, mais il était évident que sa conduite avait été plus que sportive, normal, il fallait arriver rapidement sur les lieux, si ils voulaient avoir une chance de trouver le coupable.

Arrivé sur place, il jeta un regard à Sam, pour savoir ce qu'il fallait faire de sa tante, perso, il serait bien partant pour qu'elle reste dans le véhicule, après tout, ça pouvait risquer de se corser et il n'aurait sûrement plus la tête à "la surveiller", mais bon, c'était à la jeune femme de se démerder au final, non? Bah même si ce n’était pas le cas, tant pis, il sortit comme un diable de la voiture.

Sa collègue lui demanda alors ce qu'il fallait faire, Cedric sortit son arme pour contrôler qu'elle était chargée, avant de la replacée dans son holster et de regarder Sam.


- On va de suite aller à la chasse.


Son boss attendrait un peu, à moins qu'il ne sorte maintenant du cityhall, l'officier du SWAT était pour chasser le tueur dès maintenant, car plus ils perdraient du temps et plus ils lui laisseraient l'occasion de filer, sans autre. Non, il ne fonçait pas tête baissée... quelle idée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave Starsky
Futur Bavard
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Dim 5 Oct - 16:00

Cela faisait deux bonnes minutes que Dave avait rejoint les coulisses de la scène. Finalement le juge avait décliné son invitation. Oh, il ne lui en voulait nullement. S'il avait pu se défiler, il l'aurait fait avec une joie immense.

Bref, le maire n'en finissait plus de le présenter. Enfin, rien d'étonnant non plus vu l'animal que c'était, il ne pouvait rien faire simplement celui-ci, au grand désespoir du policier d'ailleurs. En entendant son nom, l'assistant lui fit signe et tout deux s'avancèrent tout sourire de circonstances vers le maire auprès duquel se tenait le gouverneur. Chaleureuses poignées de mains. Dave fut du reste tenté de recompter ses doigts face à ses deux requins politicards, mais s'en garda au final, d'autant que le Maire lui tendait le micro.

Bon sang ce qu'il détestait ce genre d'intervention. Plus faux-cul on ne peut pas. Il ouvrait la bouche quand une déflagration se fit entendre dans l'immense salle. Par réflexe, tout le monde se baissait surtout le pauvre gus légèrement en retrait dont le crane venait de rejoindre façon purée de pois le sol rutilent de la scène.

Après avoir mesuré le problème, Dave dans un réflexe parfaitement professionnel en chercha la cause. Parcourant la salle du regard, il stoppa sur les quelques baies vitrées qui surplombaient l'endroit, dont quelques unes laissaient entrevoir les hauts d'immeuble voisins. Une des vitres brisées ne laissait que peu de doute sur l'origine du coup de feux.
Bon sang, personne n'avait donc pensé à sécuriser ces terrasses?!

Dans la salle, c'était la panique la plus complète bien entendu. Le C.O.P. avait vérifié que les services de sécurité s'étaient occupés de leurs plus éminents invités et l'homme commença à organiser la chasse avec les moyens du bord.

En attendant, il était un rien soulagé d'avoir été mis à l'écart pour assurer la sécurité intérieure du lieu. "Les services de sécurité du gouverneur s'en occupent" lui avait ton rétorqué sur un ton un rien pédant.
Et bien voilà le résultat!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iron M.J
Dieu sur Terre
Dieu sur Terre
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2008
Localisation : L.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 6 Oct - 8:33

Le quartier avait beau avoir été bouclé, le temps que d'autres collègues se pointent en refort, il y avait vraiment à faire vu le périmètre. Et même si tous les flics en service avaient été là, impossible de tout passer au peigne fin non plus.

Bref, c'était au petit bonheur la chance. Si un de ses gus sans trop de zèle tombaient sur notre snipper. Et à croire que le gars était malin. Pour l'instant aucune trace.
En revanche, toutes les petites frappes du quartier étaient sur le dents de voir autant de poulets d'un coup. Et l'atmosphère était un rien électrique, déconcentrant un peu plus, si c'était possible nos uniformes! Seuls les inspecteurs peu encore nombreux pouvaient éventuellement tirer leur épingles du jeu.

Le Chef de la Police étant dans le coin, il demandait régulièrement l'état d'avancement des recherches. Pas brillant vu les rapports.
Il gueula un bon coup sur les ondes, et envoya illico quelques équipes dans les bâtiments qu'il avait aperçu. Les gratifiant au passage d'un magnifique:
" Et magnez-vous le cul, le tireur ne va pas vous attendre!".

Pas très classe, mais plutôt efficace quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://L.A.
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Lun 6 Oct - 12:21

Au regard que lui avait lancé Cedric, Sam savait qu'il était ennuyé par la présence de sa tante. Et elle, donc! Parce que là, c'était typiquement le genre de situation où ils ne pouvaient pas l'emmener. Bien trop dangereux.

Une fois dehors de la voiture, son collègue lui confirma qu'il préférait y aller de suite. Sans blague?! Sam montra la manette du coffre.

- Tu peux l'ouvrir s'il te plait?

Elle partit vers l'arrière du véhicule en virant sa veste, et mit un gilet parre-balle. Tout en l'ajustant, elle se posta du côté de sa tante.
- Tu comprendras, j'imagine, qu'on ne peut pas t'emmener. Mais je pense bien que tu seras interessée déjà à suivre l'évolution de la traque par la radio. Reste à l'abri dans l'auto, au volant au besoin. On ne sait jamais.

Bon, pas sûr que ce soit bien réglementaire. Mais si elle pouvait leur être utile, ils seraient bien heureux de cette petite entrave au réglement.

Passant sa veste à nouveau, elle vérifia à son tour son arme et attrapa deux chargeurs suplémentaires dans l'auto.

- Parée! Lança-t-elle à son collègue.

Il savait déjà que le tir venait plus que certainement d'un des bâtiments en face. Sam jaugea les immeubles en question et le city hall, histoire d'essayer de déterminer lequel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Jessica Fletcher
Futur Bavard
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 7 Oct - 15:05

Soit elle s'habituait à la conduite de Cedric, soit il avait levé le pied, mais ce trajet paru moins éprouvant à Jessica. Bien que le jeune homme n'ait pas traîné en route, elle avait été nettement moins secouée que lors de sa petite balade de l'aéroport vers l'accident de voiture.

Lorsqu'ils arrivèrent sur place, la panique semblait la plus totale et un barrage policier avait été mis en place pour éviter que le tueur ne quitte les lieux. Mais avec toute cette foule, il n'aurait probablement aucun mal à passer au travers du filet. De plus, de part son expérience, Jessica savait pertinemment que les meurtriers avaient souvent l'apparence de gens charmants dont on ne se méfiait pas forcément. Elle observa les alentours, qui grouillaient de gens habillés chiquement. D'après ce qu'elle avait compris, ici se déroulait ce soir une fête en l'honneur du gouverneur. D'ailleurs, était-ce lui qui avait été blessé ? Pour l'instant, elle ignorait l'identité de la personne touchée.

Cedric et Sam étaient en train de se concerter pour savoir s'ils devaient d'abord aller voir leur chef ou bien s'il était préférable de partir immédiatement à la recherche du criminel afin de lui laisser le moins de chance possible. Ils choisirent finalement la deuxième solution et Sam alla à l'arrière de la voiture pour enfiler son gilet pare balles. Ce geste symbolisait parfaitement la gravité de la situation et Jessica ne pût s'empêcher de ressentir de l'inquiétude pour sa nièce. Elle qui avait voulu de l'action le regrettait presque à présent, mais ce n'était pas le moment de se laisser happer par une vague d'angoisse. Equipée comme il se doit, Samantha eut juste le temps de lui conseiller de rester dans la voiture et de prendre place derrière le volant, avant de partir dans le feu de l'action. Le seul problème, c'est que Jessica n'avait pas le permis de conduire et que seule sa bicyclette trouvait grâce à ses yeux. Se dévouer comme chauffeur n'était décidément pas l'idée du siècle, sauf si elle voulait causer un accident.

Elle recommença sa gymnastique pour sortir du véhicule, en priant pour que personne ne la voit, et se posta à quelques mètres du hall d'entrée. La foule de gens tirés à quatre épingles semblait terrorisée et plusieurs femmes n'étaient pas loin du malaise. Elle observa la scène, guettant le moindre visage familier... ou suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 7 Oct - 16:47

Walter leva doucement la tête et regarda le numéro de l'appartement: 302. Et chiotte, pensa-t-il. Trois étages. Trois bonnes raisons de se faire choper. Il sortit tout à fait dans le couloir et sortit son arme. Le silencieux était vissé au préalable. Il entendit une chaise racler dans l'appartement d'en face. Immédiatement, il cria à travers le bois:

-Police! Ne sortez pas de chez vous, un braqueur se balade dans l'immeuble! Si on sonne, n'ouvrez pas!

Plus un bruit. Le type avait déjà oublié le verre cassé. A Los Angeles comme à New York, on pensait d'abord à sa vie, les détails ensuite. Quelque chose le chiffona:

-N'appellez personne, les murs sont fins, il entendra! Restez tranquille, on gère!

Voilà qui était mieux. Il était temps de passer à la suite. Impossible de passer par la ruelle. Pas encore. Le toit? Improbable de réitérer le précédent exploit (qui n'en était pas exactement un). Une solution restait. Walter fonça dans le couloir, grimpa plusieurs escaliers. Arrivé au quatrième étage, il s'approcha du système incendie; il fracassa le cadenas avec la crosse de son Walther et attrapa le tuyau rouge. Il le déroula au maximum, jusqu'à la fenêtre du couloir, qu'il ouvrit d'un coup sec. Se servant de l'embout en fer comme poids, il lança le tout vers l'immeuble d'à côté, heureusement proche. L'embout brisa une vitre et parut tenir bon. Avant de se lancer, le tueur sortit un boîtier de sa poche qu'il regarda longuement.

**Pourvu que ça marche, que j'aie pas balancé 500$ pour rien...**

Il appuya sur un bouton et deux rues plus loin, une explosion se fit entendre. Petite, mais ça ferait diversion un certain moment. Walter embrassa le boîtier et se prépara à passer de l'autre côté.


Dernière édition par Walter le Mer 8 Oct - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iron M.J
Dieu sur Terre
Dieu sur Terre
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2008
Localisation : L.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mer 8 Oct - 12:40

Le type avait beau se trouver à LA, il n'en était pas moins curieux. Du même coup, à peine avait-il entendu le pseudo flic s'éloigner. Il avait chopé son téléphone et composé le 911.

Déjà que depuis quelques minutes, il était rivé sur la CNN locale après avoir entendu le remue ménage des flics dans le quartier.

Prudent, certes, mais sûrement pas idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://L.A.
Jessica Fletcher
Futur Bavard
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mer 8 Oct - 18:07

BAM

Elle n'avait pas eu le temps de dire ouf qu'elle était déjà accroupie au sol. Incroyable la vitesse à laquelle le cerveau réagit en cas de danger. Un bref coup d'oeil autour d'elle lui permit de constater qu'elle n'était pas la seule dans cette position. La plupart des femmes se recouvraient la tête avec leur bras tandis que les maris les plus courageux leurs offraient une protection avec leurs corps. Quelques secondes s'écoulèrent et, comme aucune autre explosion ne sembla retentir, tout le monde se releva peu à peu.

Des dizaines de policiers en uniformes couraient dans tous les sens, prêts à en découdre avec l'auteur de cette farce de mauvais goût. Jessica ne savait pas ce qui se passait mais dans toute sa vie de romancière, elle ne s'était jamais trouvé dans une situation si incroyable. Elle n'était arrivée que depuis quelques heures et elle avait déjà assisté à un accident de la circulation, un meurtre et une explosion. Tout en époussetant sa veste, elle chercha sa nièce du regard pour s'assurer qu'elle allait bien mais elle ne la vit pas. Pas étonnant avec cette foule compacte.

A quelques mètres de là, un agent hurlait à ses collègues qu'un voisin avait appelé la police pour signaler la présence dans son immeuble d'un homme au comportement étrange. Le groupe d'officiers courut dans la direction indiquée et Jessica les suivit, à son rythme, tout en restant à bonne distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mer 8 Oct - 19:13

Sam demanda à ce qu'il ouvre le coffre, ce qu'il fit sans problème, c'est vrai que c'était loin d'être une mauvaise idée de mettre un gilet par balle et il suivit le mouvement pour en passer un lui aussi. Autant ne pas se faire trouver la peau de suite, surtout tant qu'il n'aurait pas trouvé l'assassin de celle qu'il avait enterré aujourd'hui.

Bref, il attrapa lui aussi 2-3 chargeurs supplémentaires, avant d'attendre qu'elle ait fini de passer le message à sa tante, pour qu'elle reste dans la voiture, mais à cet instant une explosion se fit entendre, il eut juste le réflexe de vouloir proteger sa coéquipière, avant de se rendre compte que l'explosion avait été faite à quelques blocs de là.

C'était quoi cette blague? Mais voilà qu'un flic faisait passé le mot qu'un type venait d'appeler à propos d'un type louche dans un immeuble pas loin? Avec un peu de bol... c'était leur mec! Après un regard à Sam, l'officier du SWAT suivit quelques agents du côté de l'immeuble, tandis que d'autres se dirigeaient rapidement du côté de l'explosion.

C'est arme en main et silencieux comme jamais, faut dire que faire parti d’un groupe d’intervention ça aidait quelque peu, que le flic entra dans l'immeuble, accompagné des autres inspecteurs, à croire que le gus risquait d'avoir quelques soucis s'ils lui tombaient dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Jeu 9 Oct - 7:32

Bzzzz. Bzzzz.

Walter passait déjà la jambe au-dehors que le "scarabée" se mit à vibrer. Le "scarabée", c'était son téléphone, qu'il appellait ainsi à cause de sa surface lisse, sombre et ovale comme celle de l'insecte. Il rentra sa jambe en jurant silencieusement, et déplia le portable.

-Oui?
-Monsieur Walter?
-Peut-être.
-Je ne peux pas vous dire mon nom ici, mais j'ai be...besoin de vous. Je...je crois quon me veux du mal, et j'aurai besoin de votre protection.
-Vous êtes o...
*Votre attention s'il vous plaît, ne laissez pas vos bagages sans surveillance*
-Ouais je vois. Ecoutez je suis un peu pris là, mais si vous avez réussi à avoir mon numéro, vous devez connaître d'autres contacts. Bonne chance monsieur.
-Nonononon! Je sais pas ce qu'elle va me faire, essayez de...
Clic.

Pfff, pignouf, pensa-t-il. Un type qui panique autant rien qu'au téléphone, c'est vraiment pas gérable sur le terrain. Une petite patrouille et ça court en piaillant. Il avait fait allusion à une fille, mais Walter n'était pas sûr. Comment peux t'on avoir peur d'une fille, pensa-t-il. C'est mignon et ça a la peau douce. Ca gueule un peu parfois mais c'est pour ça qu'on les aime, non?
Walter eu un brusque revirement. Il lacha le tuyau et pris les escaliers vers le toit. Un étage plus haut, il pris la façade nord et s'accorcha à la gouttière, pour se laisser glisser le long, jusqu'en bas. Personne. Parfait. Mais demain, y aurait de la courbature, pour sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Carter
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2008
Age : 46
Localisation : IloveL.A.

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Sam 11 Oct - 8:19

Comme tout le monde, Sam s'était jetée à terre au blast de l'explosion. Elle avait senti l'amorce de geste prévenant de son coéquipier à son égard et se releva ensuite avec un petit sourire reconnaissant, qui lui indiquait par là-même que tout allait bien pour elle.

C'était quoi ce souk? Drôle de coïncidence si les deux évènement n'étaient pas liés. Sam vérifia que sa tante ne soit pas blessé, et sans un mot sonna le départ des deux collègues. Son instinct, et la radio, lui disaient qu'il valait mieux s'occuper de l'immeuble indiqué juste avant. Elle ne réfléchit pas deux heures et prit cette direction au pas de course.

La plupart des flics qu'ils croisaient à présent se dirigeaient du côté de l'explosion. Logique quelque part.
Arrivés devant le bâtiment quelques dizaine de mètre plus loin, Sam sortit son arme en ralentissant.

- Tu montes? Je fais le tour par l'arrière!

Après un regard pour capter la réponse implicite de son collègue, s'il y voyait à redire, il la rappellerait bien vite, la jeune femme fonça au coin pour contourner le bloc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Cedric MacMilliam
Pipelette!
Pipelette!
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 17/08/2008
Age : 32
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mar 14 Oct - 21:44

A peine étaient-ils arrivés devant l'entrée de l'immeuble, que Sam décida de faire le tour... seule! Non mais c'était quoi ce bordel? Depuis quand un agent faisait du solo? Bon ok, elle n'était pas complètement seule, mais c'était dans ce genre de chaos total qu'on perdait des agents en général. Il laissa donc le commandement du groupe à un autre gradé et partit au pas de course rejoindre Sam, oh non, il ne la laisserait pas seule.

- Hep! Hep! Attends, je t'accompagne!

Son arme en main, il la rejoignit bien vite et calma le pas, alors qu'ils contournaient l'immeuble. Le tout était de rester le plus silencieux possible quand même, sait-on jamais sur ce quoi ils pouvaient tomber, alors que les flics investissaient l'immeuble et que certains les suivaient aussi l'arme au poing... au moins, le gus aurait un accueil de roi s'il se présentait à eux.

Tiens... un bruit étrange d'un mec qui atterrissait sur le sol.

Cedric fit un petit signe pour que tout le monde s'arrêtent quelques secondes, afin d'écouter les bruits de pas qui se dirigeaient dans leur direction, petit regard à sa collègue, puis aux autres, avant que tous les hommes ne braquent en même temps le coin de la bâtisse... le service d'accueil était paré en tous les cas.

Le gus risquait bien d'avoir une surprise pour la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Bavard Patenté
Bavard Patenté
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 29
Localisation : Du mauvais côté de la thalassa

MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   Mer 15 Oct - 11:53

Il n'est plus grand hasard que celui qui vous sauve la vie.

Il y a des phrases comme celles-ci qui illustrent à la perfection un évènement. Walter gagnait l'angle de la ruelle quand...


**Message à toutes les patrouilles une fusillade au Los An....

Il y eut un juron et la radio s'éteignit brusquement. Walter se promit d'aller mettre un cierge à l'église, au cas où il deviendrait catholique. Il bifurqua silencieusement et s'enfonça dans les passages adjacents. Il supposa qu'il y avait du monde et fit le moins de bruit possible. Rien. Rien de r...un pas. Walter fronça les sourcils. Avait-il rêvé? Non, il avait bien entendu un talon claquer sur le sol...

Un second. Se rapprochant. Derrière sa benne, il vit un reflet blond. Tant mieux. Il préférait les brunes. Un instant plus tard une lame de cran d'arrêt était appuyée sur la joue d'une demoiselle. Qui portait un gilet pare balles. Walter ne vit pas son visage, car il se tenait derrière.


-Salut, j'm'appelle Dwight et je suis complètement barré, souffla-t-il d'une voix neutre. Pose ton arme sur la benne, tu seras gentille. Bieeen. Maintenant, tu vas me rendre un petit service...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Los Angeles City Hall   

Revenir en haut Aller en bas
 
Los Angeles City Hall
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Informations sur City Hall
» Terrain de foot et de rugby
» City Hall! Qu'en pensez vous?
» Photos de City Hall (YC)
» Attentat d'Oklahoma City le 19 avril 1995 : 168 morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.A. Rescue :: Los Angeles :: Les rues et autres lieux publics-
Sauter vers: